Noces d’Or de l’Electricité et de l’Eau ! A Takamaka, ça s’arrose ! ;-)

Étiquettes

, , , ,

L’usine hydroélectrique de Takamaka a 50 ans.

(Article de Lise Hourdel – photos d’Indranie Pétiaye – diffusé le 29/06/19 sur Réunion La 1ère)

Sa mise en service, en 1968, a marqué un tournant dans vie des Réunionnais, avec le début de l’ère électrique et la fin des lampes à pétrole.
50 ans après, retour sur le chantier titanesque qu’a représenté la construction de l’usine hydroélectrique de Takamaka dans les hauts de Saint-Benoît.
Il aura fallu 4 années de travaux, de 1964 à 1968, pour qu’enfin la centrale de Takamaka entre en activité. Un chantier d’ampleur à cette époque, qui a nécessité la participation de près de 1 500 personnes. Antoine Ledoyen, 87 ans, et André-Hugues Grondin, 75 ans, y ont participé.
Un chantier vieux de 50 ans, qui se déroulait alors à plus de 300 mètres sous terre et dans des conditions difficiles. Le béton était par exemple descendu à dos d’hommes.
7 ouvriers perdront la vie lors de cette construction.Le barrage hydroélectrique a été construit dans la vallée de Takamaka sur la Rivière-des-Marsouins. L’eau du Bras Cabot, dévié vers le cours principal de la rivière, l’alimente également. Une fois captée par le barrage, cette eau est acheminée vers l’usine par plusieurs galeries, l’une de 2 mètres de haut et de 1 240m de long creusée traditionnellement et d’autres plus petites creusées à l’explosif. Elle alimentera ensuite des turbines après une chute de 270 mètres.
A ses débuts, la centrale alimentait près de 85% de l’île en électricité, aujourd’hui elle vient en renfort lors des pics de consommation, comme le soir pour le fameux « pic de la marmite à riz ». En journée, l’énergie sera plutôt stockée dans les ouvrages. L’usine hydroélectrique de Takamaka permet d’alimenter chaque année l’équivalent de 35 000 foyers.Les 29 et 30 juin ont marqué le week-end de célébration de ce 50ème anniversaire, au cours duquel le nouveau belvédère EDF a été inauguré, ainsi qu’une plaque commémorative.

Publicités

Les lauréats du Festival de l’Image sous-marine 2019 sont…

Étiquettes

,

🐙 CONCOURS DESSINS.🐙
🏆 Prix Affiche : Maëlisse Grondin – 14 ans – Collège Sainte Geneviève – Saint-André🏆 Prix Collège : Manon Espérandieu – 14 ans Collège Sainte-Geneviève – Saint-André
🏆 Prix École Primaire : Corentin Brouste Delmont – 8 ans – Le Guillaume Saint-Paul🐳 CONCOURS PHOTOS. 🐳
🏆 Baleine d’Or : Nathalie Rodrigues🏆 Baleine d’Argent : Penti’s Pics – Underwater Photography by Cédric Péneau
🏆 Baleine de Bronze : Emmanuelle Camallonga🦀 CONCOURS VIDÉOS. 🦀
🏆 Baleine d’Or : Benoit Lincy. VolKaventure – *Instants privilégiés*

🏆 Baleine d’Argent : Armand Daydé – *Bleu Tendresse*

🏆 Baleine de Bronze : Mathieu Alonso – *Eveil*

Il faut savoir que le Festival de l’Image sous-marine créé, en 2015, par Tourisme Ouest Réunion, en collaboration avec Sciences Réunion, donne l’opportunité de :
1/ FAIRE LE PLEIN D’ACTIVITÉS NAUTIQUES
– soit gratuitement, lors des deux villages le dimanche 10 juin aux Brisants et le samedi 15 juin au Port
– soit à des tarifs promos pouvant aller jusqu’à -55%, pendant tout le Festival.
2/ TOUT CONNAITRE DE L’OCÉAN ET ÊTRE UN ÉCO-CITOYEN INFORMÉ à travers les projections de documentaires, de films, de photos… lors des soirées de projection gratuites :
– les vendredi 7 juin et mercredi 12 juin à Stella Matutina
– le samedi 8 juin, sur la plage, les pieds dans le sable, à Cap Homard (Boucan Canot)
Mais aussi en rencontrant les différentes associations, entreprises, qui oeuvrent pour la préservation de l’océan, en découvrant les métiers liés à la mer, en participant aux visites guidées proposées et aux ateliers de plantation d’espèces utiles à la préservation du littoral et des tortues marines, cela sur les deux villages aux Brisants et au Port.
3/ ADMIRER LES BEAUTÉS DE L’OCÉAN INDIEN ET DÉCOUVRIR DES TALENTS PÉI à travers les dessins, mais aussi les photos et les films, réalisés, dans le cadre du concours lancé par le Festival, par des amateurs passionnés…