Étiquettes

, , , ,

Mieux que *La Diagonale des Fous*, c’est la *Double-Diagonale d’un Fou* que Clément Sorrès a réalisée entre jeudi 19/10, 22h et mercredi 25/10, 8h45.
A peine avait-il franchi la ligne d’arrivée dionysienne marquant la fin du Grand Raid Péï, samedi à 18h30
(560ème, après 44h30 de course), que ce sportif doux-dingue, et sacrément fortiche, se préparait déjà à rempiler, le lendemain, pour entreprendre le retour (par les mêmes sentiers) vers Saint-Pierre.
C’est ainsi que ce performeur de 54 ans s’est remis en piste et sur ses pieds, garnis d’ampoules, pour entamer sa diagonale inversée, le dimanche à 7H du matin.
Il s’appliqua à respecter le même tracé qu’à l’aller, sauf à *Piton sec* et dans sa descente sur Saint-Pierre où le passage sur des terrains privés avait nécessité une autorisation exceptionnelle le jour du départ de la course.
Il était 8H45, mercredi matin, quand il a refranchi la ligne de départ à Ravine Blanche.
Il lui aura fallu 73h45
(moins qu’il ne l’avait prévu) pour relier la fin au début, où il n’y avait pas foule pour applaudir sa performance (qu’il avait manigancée en douce!) mais sa chaleureuse équipe logistique, constituée de membres de sa famille et ami(e)s, qui assura son assistance tout au long de ce doublé mémorable.


« Les pieds lé en feu mais ça va ! »
, a-t-il déclaré à son arrivée.
« Je suis fatigué mais je suis surtout très fier de ma performance. J’ai dormi un petit peu à Sans Souci (Saint-Paul) et hier j’ai dormi deux heures à la Plaine des Cafres ».
Nous levons notre casquette pour saluer et féliciter comme il se doit Clément Sorrès dont l’exploit n’est, certes, pas officiel mais parfaitement exceptionnel !!
Ce quinquagénaire plein d’énergie aime les défis et n’en est pas à son coup d’essai puisque l’an dernier il avait déjà fait le tour de l’île en courant.
Une autre extra..vagance serait en préparation ?
A suivre…
<< expression à ne pas prendre au pied de la lettre car on aurait du mal ! 😉

Publicités